Lorsqu’en 2012 les élus de la métropole de Chambéry s’interrogent sur la façon de relancer économiquement la zone des Massettes à Challes les Eaux (qui avait dans un premier temps permis l’installation des cliniques Medipole et Le Sermay), c’est vers un groupe de médecins qu’ils se tournent. Ces médecins ont carte blanche pour imaginer une action de santé publique innovante qui fera rayonner le pôle santé de la métropole et du département. Une large phase de concertation démarre alors et permet de repérer les points forts du département, l’existant régional qu’il serait stupide de concurrencer mais bien plus intelligent de conforter, et les ressources humaines et institutionnelles locales.

Le projet prend rapidement forme collaborative grâce aux conseils éclairés du cluster régional i-care, de la fondation Mérieux, des établissements de santé, de l’université Savoie Mont Blanc, de la maison des associations, et de la direction du développement économique.

EPI Santé nait alors de la volonté de combler un manque médical national dans l’Education, la Prévention, et l’Innovation dans le but d’utiliser et user raisonnablement notre appareil locomoteur durant toute la vie, de sorte que l’autonomie locomotrice puisse se maintenir.

Encourager l’activité physique adaptée et le sport santé, prévenir les accidents ostéo articulaires et musculo tendineux, les troubles posturaux et musculo-squelettiques, réhabiliter à la marche et à l’autonomie par des équipements et technologies innovantes sera le cœur d’activité de l’association EPISanté.

Evaluer médicalement et expertiser l’appareil locomoteur par des bilans n’existant pas encore en France sera la mission du Centre d’Evaluation et de Prévention Articulaire (CEPART). Ces bilans de forme déboucheront sur des conseils personnalisés et seront confortés par la présence du laboratoire de biologie de la motricité de l’Université (LIBM), en lien avec le département de psychologie. Ils s’adressent à tout un chacun : sportif amateur, licencié ou de haut niveau, travailleur et entreprises souhaitant une bonne prévention en lien avec la santé au travail, malades ou sédentaires souhaitant une reprise de sport santé, séniors autonomes et personnes âgées en institutions, handicapés.

Proposer et prescrire les activités physiques adaptées en lien avec l’opération Bouger sur Prescription des médecins de Savoie, proposer de l’information ciblée et des formations seront des actions organisées par les professionnels de santé et les préparateurs physiques, moniteurs d’activité physique adaptée, l’IREPS.

Innover, en lien avec le plateau technique du CEPART et avec l’accès aux dossiers patients des établissements de santé et des associations de malades ou sportives, sera le travail des entreprises de la pépinière encouragées par le CRITT de Savoie.

Ce projet enthousiasme les partenaires de l’association et intéresse désormais l’Agence Régionale de Santé qui investit dans le Cepart, l’assurance maladie qui cible des actions auprès des populations fragiles, le Service de Santé des Armées qui confiera l’expertise des militaires à EPISanté, la santé au travail, les entreprises qui souhaitent prendre soin de leurs agents, les clubs, les universités de Grenoble et de Saint Etienne, etc …

Cette action d’économie sociale de la santé ouvre ses portes à tout acteur investisseur en santé, et le totem de Challes les Eaux a d’ores et déjà permis d’attirer d’autres acteurs de santé sur le parc d’activité des Massettes. L’ambition de montrer l’utilité de ce modèle aux autres départements reste un objectif que chacun se donne.